actualité

En septembre à la librairie des Abbesses :

Voici en avant première le programme des rencontres que nous vous réservons pour fêter la Rentrée Littéraire 2020

La Librairie des Abbesses et la Cie Incandescence présentent

Des après-midi sous les arbres et dans les livres

Du mercredi 2 septembre au samedi 12 septembre 2020 à partir de 18h

À l’occasion de la rentrée littéraire, la Librairie des Abbesses et la Compagnie Incandescence prolongent leur festival de lectures et de rencontres avec des grands auteurs et grandes autrices de notre époque.

Ce sont donc les nouveaux livres de Camille Laurens, Éric Laurrent, Sarah Chiche, Belinda Cannone, Éric Reinhardt, Florence Seyvos et Jon Kalman Stéfansson, qui seront célébrés, en présence des auteurs eux-mêmes.

C’est la question d’Hölderlin Pourquoi des poètes en temps de détresse ? qui nous a guidés pour lancer ce festival, à une époque où les repères s’effondrent, où le monde devient de plus en plus indéchiffrable, si ce n’est irrespirable. Les romans et les essais que nous avons choisi de célébrer répondent, chacun à leur manière, à cette question essentielle et redonnent à la littérature ses lettres de noblesse. Le crépuscule des idées, l’essence de l’amour, l’identité féminine, les arcanes du réel, le poème des métamorphoses, la comédie et l’étrangeté de l’âme humaine sont quelques-uns des thèmes abordés dans ces œuvres singulières qui questionnent notre monde en déréliction et redonnent de l’oxygène.

Le festival Des après-midi sous les arbres, initié par la libraire Marie-Rose Guarniéri et l’acteur-metteur en scène Gabriel Dufay,continue donc en beauté lors de cette rentrée 2020, à la Librairie des Abbesses, au Jardin des Abbesses et à l’Hôtel Particulier de Montmartre, pour tous les curieux et passionnés de découvertes littéraires et poétiques !


Avec le soutien de la Ville de Paris

PROGRAMMATION EN COURS :

Mercredi 2 septembre : Camille Laurens, Fille, éditions Gallimard, lu par Gabriel Dufay

Née en 1959 dans une famille de la petite-bourgeoisie de Rouen, Laurence Barraqué a été élevée dans l’idée d’une supériorité des hommes. Une domination qui se manifeste partout : à l’école, dans son cours de danse ou à la bibliothèque. Devenue adulte, elle doit faire face aux mutations de la société française et apprendre à vivre à l’ère du féminisme.

Jeudi 3 septembre : Sarah Chiche, Saturne, éditions du Seuil, lu par Gabriel Dufay

Médecin juif ayant quitté l’Algérie lors de son indépendance, Harry décède à 34 ans en 1977. En 2019, sa fille rencontre quelqu’un qui l’a connu durant son enfance et dresse le portrait de ce père disparu. En parallèle, l’auteure raconte ses jeunes années marquées par la mort de son propre père et la dépression qu’elle a ensuite traversée.

Vendredi 4 septembre : Eric Laurrent, Une fille de rêve, éditions Flammarion, lu par Gabriel Dufay

La biographie romancée de Nicole, dite Nicky Soxy, éphémère starlette des années 1980 tombée dans l’oubli, qui posa nue afin de réaliser son rêve de devenir une vedette.

…………………………………………………..

Samedi 5 Septembre : Nous vous invitons dès à présent à réserver vos places à la Maison de la Poésie pour venir écouter Marianne Dennicourt lire Célèste Albaret, gouvernante de Marcel Proust.

……………………………………………………

A la Librairie des Abbesses nous aurons la joie de recevoir :

Mercredi 9 septembre : Marie-Hélène Lafon et Hector Mathis pour Histoire du Fils et Carnaval, Buchet Chastel

Histoire du fils : André est élevé par Hélène, la soeur de sa mère. Cette dernière lui rend visite pendant les vacances d’été. Le père d’André est un éternel absent. Le fils abandonné comprend peu à peu la personnalité de cet homme séduisant mais égoïste et pétri d’arrogance.

Carnaval : Atteint d’une maladie incurable, Sitam fuit ses proches. La nouvelle du décès de l’un de ses amis le pousse à retourner dans sa banlieue natale. En retrouvant les membres de son ancienne bande, il réalise la dureté de l’existence qui s’est imposée à eux. Cette rencontre le pousse à s’interroger sur ses choix.

Jeudi 10 septembre : Eric Reinhardt, Comédies Françaises, Gallimard

Dimitri, 27 ans, enquête sur les débuts d’Internet. Un ingénieur français, Louis Pouzin, révèle que son laboratoire a subi des pressions des industriels et des pouvoirs publics, si bien que son invention a été récupérée par les Américains. En parallèle, Dimitri, fasciné par l’art contemporain, réfléchit au déplacement de l’épicentre artistique de Paris vers New York dans les années 1940.

Mardi 15 septembre : Catherine Faye et Marine Sanclemente, L’année des deux dames, éditions Paulsen

Deux journalistes voyageuses se lancent sur les traces de deux exploratrices, parties dans le désert du Sahara, près d’un siècle plus tôt, à la rencontre du peuple mauritanien.

Vendredi 18 septembre : Alice Zeniter, Comme un empire dans un empire, éditions Flammarion

Antoine, un assistant parlementaire, commence à sentir la défiance générale envers les politiciens déteindre sur lui. Sa rencontre avec une hackeuse se faisant appeler L. survient alors que le compagnon de cette dernière vient d’être arrêté pour hacking. Les deux trentenaires, engagés politiquement chacun à sa manière, se rapprochent tandis que L. se sait observée, voire menacée.

Vendredi 25 septembre : Frédéric Pajak, Manifeste Incertain, Avec Pessoa : l’horizon des événements, souvenirs, fin du manifeste, éditions Noir sur blanc

Un essai en trois parties sur la jeunesse de l’écrivain portugais dans lequel l’auteur se met lui-même en scène. Le futur poète n’est encore qu’un modeste employé de bureau travaillant à Lisbonne. F. Pajak raconte également ses propres aventures, en Afrique, dans le Sahara, aux États-Unis, en Chine populaire et dans différents pays d’Europe.

actualité

Rencontre avec François Ozon au cinéma Le Louxor

Dimanche 26 juillet à 16h, venez voir le nouveau film de François Ozon Eté 85, d’après le roman d’Aidan Chambers : La Danse du coucou.

François Ozon ainsi que Félix Lefebvre, l’un des comédiens principaux, seront présents et liront un extrait du roman.

De La Danse du coucou à Eté 85 :

« A l’image de cet été 85; année de la mort de Rock Hudson, dernière saison des aventures insoucieuses, avant l’irruption du sida. François Ozon avait 17 ans lorsqu’il découvrit, cet été-là, le roman d’Aidan Chambers. Il s’était alors juré de l’adapter si, par chance, il faisait un jour du cinéma. Il voulait que ce fût son premier film. Le destin en déida autrement. Trente-cinq ans plus tard, et après avoir réalisé 18 films, François Ozon porte enfin à l’écran le livre qui a tant marqué son adolescence.

Stendhal disait qu’il avait écrit La Chartreuse en 52 jours, mais avec l’expérience de toute une vie. Ozon a tourné Eté 85 avec ce que le cinéma et l’existence lui ont appris, reprenant même des plans fugaces de Sous le sable, d’Une nouvelle amie ou de Frantz. En somme, voici le tardif premier film d’un homme qui a mûri sans avoir jamais été infidèle à ses premières amours, ses premiers deuils et sa vocation. Il tourne aussi pour ne pas vieillir. »

Jérôme Garcin, L’Obs

actualité

Festival Littéraire

Des Après-midi sous les arbres

Après-midi sous les arbres / Robert Desnos lu par Gabriel Dufay et accompagné au violoncelle par Paul Colomb – 31 07 2020
actualité

Rencontre le vendredi 3 juillet à 18h

La Librairie des Abbesses et les éditions Delcourt sont heureuses de vous inviter à rencontrer

Alice Charbin et Sophie Legoubin-Caupeil

à l’occasion de la sortie de la bande dessinée

Rita Sauvée des Eaux

Mumbai, 2017. Alors que l’auteure assiste à un mariage, elle se remémore le geste de son père, décédé trente ans plus tôt en sauvant la jeune Rita de la noyade, devenue la mère du marié. Elle relate les voyages et les recherches effectués pour la retrouver ainsi que les circonstances de leurs retrouvailles.

actualité

Olivia Ruiz viendra samedi 13 juin pour la Journée de la librairie indépendante !

Nous sommes heureuses de vous convier, avec les éditions Lattès, à rencontrer Olivia Ruiz, à l’occasion de la sortie de son nouveau roman La commode aux tiroirs de couleurs.

Ce samedi sera un peu particulier car nous fêterons aussi la Journée de la librairie indépendante.

Vous pourrez suivre la rencontre via le lien Zoom suivant :

https://us04web.zoom.us/j/75808981077?pwd=UExlTFowTEJwbnRNRXVxTzA4b2F2QT09

ID de réunion : 758 0898 1077
Mot de passe : 4pRNG7

Vous pouvez d’ores et déjà réserver votre exemplaire à la librairie, qu’elle vous dédicacera avec plaisir.

 

(c) Sydney Carron

actualité

« La femme de ma vie » revient !

La Librairie des Abbesses est heureuse de vous inviter à La femme de ma vie, un monologue de Andrew Payne joué en direct sur Zoom par Robert Plagnol.
Franck est allergique au mauvais goût et à l’autorité. Ce qui, depuis l’enfance, lui cause régulièrement des ennuis. Même avec la justice. Après une soirée mouvementée, à trois heures du matin, cet amoureux de la littérature et des costumes sur mesure attend avec impatience celle qu’il considère comme la femme de sa vie…
Robert Plagnol joue de façon magistrale avec les codes du théâtre et du cinéma  libretheatre.fr
L’une des initiatives les plus pertinentes née pendant le confinement  L’Obs
Une expérience qui vaut le détour France Info 
Politique et onirique Mediapart
Fascinant  Gilles Costaz 
 
Cliquez ici pour accéder au direct de ce samedi 16 mai à 19h. Ce lien est également valable pour les jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 mai 2020.
Au-delà, il sera accessible en l’achetant sur la plateforme directautheatre.com
Il est conseillé de vous connecter un quart d’heure avant le début du direct, notre capacité d’accueil est limitée à 100 personnes, chiffre atteint samedi dernier !
actualité

Invitation à la représentation de La femme de ma vie de Andrew Payne, le jeudi 23 avril à 19 heures en direct sur Zoom

Chers ami(e)s, chers client(e)s,

Dans le souci de maintenir avec vous un lien privilégié et alors que vous êtes depuis plusieurs semaines maintenant privé(e)s de soirées théâtrales, la Librairie des Abesses est heureuse de vous inviter en direct à une représentation de La femme de ma vie de Andrew Payne, le jeudi 23 avril à 19 heures en direct sur Zoom.
Ce texte créé à Avignon en 2018, adapté et joué par Robert Plagnol a enthousiasmé la critique, notamment Jacques Nerson qui, lors de l’émission Le masque et la Plume du 15 juillet 2018, a qualifié le spectacle de « remarquable ». Vous pouvez accéder ici au dossier de presse.
Pour assister à la représentation jeudi, il vous faudra cliquer sur ce lien à 18h30 :  https://us02web.zoom.us/j/81311052201
La représentation débutera à 19 heures pétantes et les retardataires ne pourront malheureusement pas,  pour des raisons techniques, être admis !
En espérant votre présence, nous vous disons à bientôt et vous souhaitons une bonne journée,
Marie-Rose Guarnieri, Olivia Goudard et Léopoldine Raynal
Andrew Payne est l’auteur du Plan BEn réunion et de Squash & Synospis. Cette dernière pièce a été programmée par Didier Bezace au Théâtre de la Commune après sa création au Petit Montparnasse.
actualité

Gabriel Dufay vous lit des poèmes mis en musique par Paul Colomb

Chers clients,

Très chers amis,

Nous espérons que vous allez toujours bien et que vos lectures parviennent à vous faire franchir les murs de vos appartements.

Dans ce but, nous avons souhaité vous offrir un cadeau qui, nous en sommes sûres, vous enchantera autant que nous

Vous les trouverez en cliquant sur le lien qui suit

Portez-vous bien, et au plaisir de vous recroiser très vite,

https://soundcloud.com/search?q=GABRIEL%20DUFAY

 

photo de Gabriel Dufay (c) Vladimir Vatsev

 

 

 

actualité

Lettre à nos lecteurs

Chers clients,

Très chers amis,

Dans la mesure où nous considérons le métier de la librairie comme un commerce indispensable… Pour notre quartier, j’ai pris la décision, si cela reste possible, et dans des conditions sanitaires rigoureuses, d’assumer une permanence de deux heures par jour pour nourrir vos désirs de lectures, pour vos enfants et pour vous…

Afin que votre temps distendu ne soit pas que d’écran ou d’angoisse, afin que vous rattrapiez celui perdu, pour en perdre aussi, retrouvons-nous de midi à treize heure, et l’après-midi de 16h à 17h.

Bien sûr, cette proposition compte jusqu’à nouvel ordre s’il n’y a pas de consignes radicales contraires.

En vous remerciant de votre fidélité, je vous souhaite de traverser cette épreuve avec le plus de force possible.

Marie-Rose Guarniéri