actualité

« La femme de ma vie » revient !

La Librairie des Abbesses est heureuse de vous inviter à La femme de ma vie, un monologue de Andrew Payne joué en direct sur Zoom par Robert Plagnol.
Franck est allergique au mauvais goût et à l’autorité. Ce qui, depuis l’enfance, lui cause régulièrement des ennuis. Même avec la justice. Après une soirée mouvementée, à trois heures du matin, cet amoureux de la littérature et des costumes sur mesure attend avec impatience celle qu’il considère comme la femme de sa vie…
Robert Plagnol joue de façon magistrale avec les codes du théâtre et du cinéma  libretheatre.fr
L’une des initiatives les plus pertinentes née pendant le confinement  L’Obs
Une expérience qui vaut le détour France Info 
Politique et onirique Mediapart
Fascinant  Gilles Costaz 
 
Cliquez ici pour accéder au direct de ce samedi 16 mai à 19h. Ce lien est également valable pour les jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 mai 2020.
Au-delà, il sera accessible en l’achetant sur la plateforme directautheatre.com
Il est conseillé de vous connecter un quart d’heure avant le début du direct, notre capacité d’accueil est limitée à 100 personnes, chiffre atteint samedi dernier !
actualité

Invitation à la représentation de La femme de ma vie de Andrew Payne, le jeudi 23 avril à 19 heures en direct sur Zoom

Chers ami(e)s, chers client(e)s,

Dans le souci de maintenir avec vous un lien privilégié et alors que vous êtes depuis plusieurs semaines maintenant privé(e)s de soirées théâtrales, la Librairie des Abesses est heureuse de vous inviter en direct à une représentation de La femme de ma vie de Andrew Payne, le jeudi 23 avril à 19 heures en direct sur Zoom.
Ce texte créé à Avignon en 2018, adapté et joué par Robert Plagnol a enthousiasmé la critique, notamment Jacques Nerson qui, lors de l’émission Le masque et la Plume du 15 juillet 2018, a qualifié le spectacle de « remarquable ». Vous pouvez accéder ici au dossier de presse.
Pour assister à la représentation jeudi, il vous faudra cliquer sur ce lien à 18h30 :  https://us02web.zoom.us/j/81311052201
La représentation débutera à 19 heures pétantes et les retardataires ne pourront malheureusement pas,  pour des raisons techniques, être admis !
En espérant votre présence, nous vous disons à bientôt et vous souhaitons une bonne journée,
Marie-Rose Guarnieri, Olivia Goudard et Léopoldine Raynal
Andrew Payne est l’auteur du Plan BEn réunion et de Squash & Synospis. Cette dernière pièce a été programmée par Didier Bezace au Théâtre de la Commune après sa création au Petit Montparnasse.
actualité

Gabriel Dufay vous lit des poèmes mis en musique par Paul Colomb

Chers clients,

Très chers amis,

Nous espérons que vous allez toujours bien et que vos lectures parviennent à vous faire franchir les murs de vos appartements.

Dans ce but, nous avons souhaité vous offrir un cadeau qui, nous en sommes sûres, vous enchantera autant que nous

Vous les trouverez en cliquant sur le lien qui suit

Portez-vous bien, et au plaisir de vous recroiser très vite,

https://soundcloud.com/search?q=GABRIEL%20DUFAY

 

photo de Gabriel Dufay (c) Vladimir Vatsev

 

 

 

actualité

Lettre à nos lecteurs

Chers clients,

Très chers amis,

Dans la mesure où nous considérons le métier de la librairie comme un commerce indispensable… Pour notre quartier, j’ai pris la décision, si cela reste possible, et dans des conditions sanitaires rigoureuses, d’assumer une permanence de deux heures par jour pour nourrir vos désirs de lectures, pour vos enfants et pour vous…

Afin que votre temps distendu ne soit pas que d’écran ou d’angoisse, afin que vous rattrapiez celui perdu, pour en perdre aussi, retrouvons-nous de midi à treize heure, et l’après-midi de 16h à 17h.

Bien sûr, cette proposition compte jusqu’à nouvel ordre s’il n’y a pas de consignes radicales contraires.

En vous remerciant de votre fidélité, je vous souhaite de traverser cette épreuve avec le plus de force possible.

Marie-Rose Guarniéri

actualité

Santiago Amigorena au Musée Picasso le mercredi 18 mars à 16h30

Flânerie de Santiago Amigorena

Mercredi 18 mars

16h30

Musée Picasso

Pourquoi aller passer une nuit dans un musée ? Pourquoi, lorsqu’on habite à dix minutes à pied du Musée Picasso, et qu’on aime son chez soi, et qu’on aime y dormir, – pourquoi diable aller errer dans des galeries froides et sombres avant de se coucher sur un lit de camp pour passer une nuit loin de la personne qu’on aime ?

Il y a quelques années, par une nuit profonde du mois de février, j’ai fait cette expérience singulière : j’ai dormi, seul, au Musée Picasso. J’ai dormi – et je n’ai pas dormi. Je me suis promené, et j’ai pensé, et j’ai rêvé, et j’ai rencontré Picasso et Giacometti, qui erraient également dans le musée assoupi. J’ai écouté leur bavardage et j’ai admiré leurs œuvres qui reposaient dans le silence nocturne. Je me suis promené avec eux, heureux et admiratif – et agacé aussi parfois – et je me suis souvenu de ce que j’avais écrit sur d’autres peintres et sur d’autres musées. Je me suis souvenu des nombreuses fois où j’avais erré, seul, entre des tableaux. Et je me suis souvenu aussi, surtout, de la femme que j’aime et que j’avais abandonnée chez nous.

Peut-on aimer une femme comme on aime un tableau ? Peut-on aimer un tableau comme on aime une femme ?
Y a-t-il un seul amour ?

Pendant toute la nuit, je me suis posé ces drôles de questions. Et, bizarrement, comme il n’arrive presque jamais lorsqu’on écrit, j’ai trouvé une réponse.